Voyager autour de la lune, bientôt possible avec Space X

Voyager autour de la lune, bientôt possible avec Space X

Voyager autour de la lune, bientôt possible avec Space X

Les humains sont toujours à la recherche de quelques choses de nouveaux pour pimenter leur existence.  Actuellement la tendance tend vers les voyages touristiques autour de la lune. C’est la firme américaine Space X qui est l’initiateur de ce projet fou pour certain mais novateurs pour d’autres. Space X prévoit le premier voyage pour fin 2018.

Deux heureux élus

voyage-touristique.jpg

Pour le premier voyage touristique, Space X emmènera  2 clients privés vers la fin de l’année 2018.     Ce sont ces deux personnes qui ont sollicité la firme afin  que cette dernière leur programme un voyage touristique dans l’espace. L’identité de ces 2 individus ne sera pas divulguée selon les responsables de la société avant qu’ils aient suivis la formation de 6 mois. Mais ces derniers ont déjà versé un acompte de leur voyage auprès de Space X. D’après les informations fournies par la firme, le séjour spatial se déroulera en une semaine.

D’autres attendent déjà

space-x.jpg

Ce projet de voyage spatial a séduit de nombreux riches, et les dépôts de candidature pour la prochaine escapade sont déjà nombreux. Space X affirme et insiste que les éventuels candidats doivent passer divers examens de santé ainsi que des tests d’aptitude physique sans oublier la suivie d’heures d’entrainements. Ceux qui auront la chance de profiter de cette offre de vacances spatiales de Space X voleront dans la capsule Dragon 2. Cette dernière est plus moderne que la version précédente qui s’occupe actuellement des ravitaillements de l’ISS. D’après les responsables de Space X, cette nouvelle capsule sera propulsée par la fameuse   fusée Falcon 9 de la firme.
Attente de certification
La date du premier voyage est fixé pour la fin de l’année 2018 mais il faut mentionner que jusqu’à maintenant, Space X n’a pas encore obtenu la certification de la NASA. Pour être certain de disposer de cette autorisation, il est judicieux que le géant américain  règle les différents soucis de sécurités de la fusée Falcon 9.